Se connecter
 Small text   Normal text   Large Text     Contact   Carte du site   
Accueil Image home
  Solitaire Ardennais > ArticlesLe gibier
 

Documents disponibles

Aucun document attaché à cet article

 
Les amours du sanglier

Date : 06/07/2007

Le rut du sanglier se déroule principalement au mois de décembre, sauf les années où la nourriture est très abondante, dans ce cas, il peut débuter mi ou fin septembre. Les vieux mâles solitaires sortent alors de leur remise habituelle, et peuvent parfois parcourir de très longues distances pour rechercher des femelles à couvrir.

C'est la laie meneuse qui, au sein de la compagnie, déclenche les chaleurs chez les autres femelles du groupe, en étant en chaleur la première. Quelques temps avant, elle a pris soin de laisser sur les arbres alentour des traces de bave et de sécrétions des glandes lacrymales, afin de prévenir les mâles.

Dès que l'un d'eux a rejoint le groupe, il chasse les autres mâles (même les plus jeunes). Lorsque deux grands mâles convoitent en même temps un groupe de femelles, ils s'affrontent en de violents combats. L'issue rarement fatale, laisse malgré tout de cruelles blessures.

Le mâle dominant reste avec les laies 4 à 5 semaines, affirmant sa domination en entaillant les arbres à grands coups de butoir de manière à décourager d'éventuels prétendants.

La durée de la gestation est facile à retenir : 3 mois, 3 semaines et 3 jours. Peu de temps avant la mise bas, la laie s'isole, et prépare un nid d'environ 1 mètre de diamètre : le chaudron. Ce nid est constitué de végétaux, il est généralement très douillet. Elle mettra au monde de 2 à 10 marcassins (selon son âge et son poids). Les marcassins resteront au nid environ une semaine, à la suite de quoi ils sont autorisés à sortir. Au bout de 3 semaines ils suivent leur mère dans tous ses déplacements. C'est à ce moment que la laie rejoint la compagnie. Les marcassins seront sevrés vers l'âge de trois mois.


Le Pa'So Grill
Copyright ©2007 Solitaire ardennais ASBL | webmaster@solitaireardennais.be