Se connecter
 Small text   Normal text   Large Text     Contact   Carte du site   
Accueil Image home
  Solitaire Ardennais > ArticlesChiens
 

Documents disponibles

Aucun document attaché à cet article

 
Recherche avec YOGA, ma Rouge de Bavière

Date : 20/04/2009

Il n’y a guère, me trouvant au restaurant pour faire mon petit break de midi et brosser les titres de mon journal, je me surprends à observer un énorme chien, vraisemblablement de race Terre Neuve, assis près de son maître dégustant un plat du jour.  Tous les sens en éveil, ce magnifique animal ne perd rien des gestes de son maître, soulevant les paupières, remuant une oreille, tournant la tête lors d’un bruit insolite, mais le regard rempli d’amour revenant toujours vers le maître.

J’ai observé tous ses mouvements et attitudes pendant un long moment et me suis tout à coup souvenu de la dernière recherche faite avec Yoga, ma Rouge de Bavière, lors de l’ultime battue de décembre 2008 sur notre chasse.

Le tir d’un de mes amis vers une bichette s’était soldé par la fuite de l’animal ; du sang avait été trouvé et, comme on le précise au rond, une balise avait été placée à l’endroit de l’anschuss, ainsi que dans la direction de la fuite.

Mon garde, qui est beaucoup plus jeune que moi, n’étant pas disponible le lendemain matin, je m’embarque donc seul dans une recherche périlleuse dans les versants en bordure de l’Amblève, en compagnie de ma petite Yoga qui a déjà 10 ans.  Celle-ci, qui ne travaille que très rarement et uniquement sur notre chasse, a été dressée par mes soins sur piste froide et a un nez qu’on peut qualifier d’exceptionnel.

Elle prend immédiatement la piste et me promène dans les versants abrupts et glissants, jusqu'au moment où on ne trouve plus de sang.  Je lui fais confiance, bien qu'elle me tire dans une direction peu plausible : elle me ramène vers le chemin d'où nous étions partis, mais environ à 300 m plus bas.

Elle commence alors à s'exciter et à son attitude je comprends que le gibier ne doit plus être loin.  Au moment où je vois la bichette morte sur le chemin en contrebas, Yoga démarre et me fait faire au moins 10 mètres sur mon arrière-train avant de pouvoir la stopper. J'ai bien du mal à la calmer, et nous descendons les 60 derniers mètres à pic pour rejoindre le gibier mort.

Ma petite championne mordille un instant la bichette, qui a pris une balle trop à l'arrière, puis se tourne vers moi avec des yeux remplis d'amour ayant l'air de dire en plus : "on a gagné".

Je fais des câlins à Yoga et lui donne sa récompense, alors qu'une larme coule sur ma joue tant je baigne en plein bonheur... bien que je sois totalement épuisé et meurtri par les chutes.

Pourtant, cela en valait la peine, car retrouver un gibier blessé, en évitant qu’il soit mort pour rien, est toujours une victoire, mais surtout le dernier hommage que l’on peut et doit lui rendre !

Raymond Martin

Le Solitaire Ardennais


Copyright ©2007 Solitaire ardennais ASBL | webmaster@solitaireardennais.be