Se connecter
 Small text   Normal text   Large Text     Contact   Carte du site   
Accueil Image home
  Solitaire Ardennais > ArticlesChiens
 

Documents disponibles

Aucun document attaché à cet article

 
Chiens et vers

Date : 02/09/2009

Qu'il soit votre compagnon de chasse ou simplement celui de tous les jours, le chien peut être parasité par des vers. Tout  propriétaire  soucieux de la santé de son fidèle ami doit être sensibilisé à ce problème.

Le chien peut être infesté par différentes sortes de vers que je vais vous présenter ici:

Les plus courants chez nous:

Les vers ronds

  • Ascaris

    Grand ver blanchâtre mesurant de 5 à 20cm,il contamine souvent les chiots dans l'utérus de leur mère ou lors de la tétée. Le chien s'infecte aussi par ingestion d'oeufs se trouvant dans l'environnement. Il vit dans l'intestin, il ne s'y attache pas.

    Symptômes: maigreur, vomissement, diarrhée, poil terne, ralentissement de la croissance, troubles nerveux.

    A savoir: ce ver peut contaminer l'être humain et se loger dans certains organes internes:gare aux bisous !
  • Ankylostome

    Petit ver blanc rosé, mesurant de 1 à 1,5cm,il se trouve dans l'intestin où il s'accroche à la paroi grâce à des crochets. Il contamine le chien par voie transcutanée, orale ou lactée.

    Symptômes: troubles digestifs, amaigrissement, anémie, oedème cutané, parfois diarrhée sanglante.
  • Trichure

    Parasite du gros intestin,il mesure 2 à 4cm. Le chien se contamine en ingérant les oeufs présents dans le milieu extérieur.

    Symptômes: n'apparaissent qu'en cas de forte infestation: diarrhée sanglante, anémie,    parfois atteinte générale.

Les vers plats ou cestodes

Ce sont les ténias, vers qui s'éliminent par des anneaux ( grains de riz); la contamination se fait par un hôte intermédiaire variable selon la sorte de ténia ( lapin, lièvre, cheval, ruminant)

  • Dipylidium

    Ténia le plus courant du chien dont l'hôte intermédiaire est la puce;il mesure de 30 à 50cm de long et est asymptômatique.
  • Echinocoques

    Vers (plusieurs sortes) dont les segments sont peu visibles à l'oeil nu  , ils parasitent  l'intestin du chien, du chat et du renard qui peuvent contaminer  l'homme (échinococcose);  les rongeurs jouent le rôle d'hote intermédaire. Il est insensible à la congélation mais est détruit par la chaleur. On trouve les oeufs sur les végétaux et baies sauvages,dans les  déjections du renard, du chien et sur leur pelage.

L'échinococcose se caractérise chez l'homme par le développement d'une larve après ingestion accidentelle des oeufs;le parasite se loge dans le foie, s'y développe et le détruit après plusieurs années ( il peut atteindre d'autres organes comme les poumons). Si l'échinococcose  est diagnostiquée à un stade précoce, il y a possibilité d'un traitement mais si le diagnostic  est tardif, on doit recourir à la chirurgie et/ou la greffe du foie; sans traitement, elle est fatale dans 80% des cas.

Ascaris Ankylostome  Trichure
 
Dipylidium    
   

Les vers que l'on trouve à l'étranger:

Dirofilaria ou vers cardiaque:

Ver qui, comme son nom l'indique, s'installe dans le coeur. Il ressemble à un spaghetti très fin, de couleur blanchâtre mesurant jusqu'à 30cm.Vu que ces parasites se trouvent dans le coeur, ils endommagent celui-ci ainsi que les poumons, le foie, et les reins car ils bloquent en partie la circulation sanguine ( mauvaise oxygénation).
Les  larves circulent dans le sang. Il en existe environs 27 espèces différentes.

L'hôte intermédiaire est un moustique et son hôte définitif habituel est le chien mais aussi le renard, le loup et le coyote. C'est un parasite qui vit en régions à climat tropical et subtropical, près des côtes et des fleuves ( Asie, Afrique du nord, Amérique, Europe méridionale).

Symptômes: Toux chronique, respiration difficile, fatigue après effort, perte de poids anormale, défaillance cardiaque,...

Il est possible de traiter l'animal atteint mais sans être certain du résultat car la mort des vers peut aggraver l'état du chien qui peut ne pas survivre.  Le mieux reste d'agir de façon préventive. 

 

Les remèdes

Après la présentation de ces très charmantes bestioles, on se rend compte qu'il est important de vermifuger son chien au moins 2 fois l'année (au printemps et à l'automne) voire tous les 3 mois s'il chasse. Bien sûr, si vous avez plusieurs animaux à la maison, ils doivent être tous traités.  Les femelles doivent être vermifugées avant la saillie et après la mise bas, les petits seront traités 1x/mois pendant 6 mois.

Il existe plusieurs sortes de vermifuges, en pâte, en comprimés, en 1 ou plusieurs prises (Telmin, Dogminth,...) Le mieux étant de changer de molécule régulièrement et de choisir un produit à large spectre càd qui couvre le plus de sortes de vers possible.

Il faut aussi penser à traiter l'animal contre les puces, celles-ci étant l'hôte intermédiaire du dipylidium; des produits très pratiques en spot-on (pipette) à mettre 1 fois par mois dans la nuque sont très efficaces à la fois contre les puces  et contre les tiques ( Frontline, Advantix,...). Le dosage est à choisir selon le poids  de l'animal; de plus ces produits résistent à l'eau,  donc pas de souci lors d'une baignade improvisée.

Pour les chiens qui vous accompagnent à la chasse, je vous conseillerais le Parazan, vermifuge sous forme de comprimé à donner en 1 seul prise (1 comp./10kg), celui-ci couvre les vers les plus courant chez nous y compris l'échinocoque.

Pour ceux qui emmènent leur fidèle ami à l'étranger dans une zone à risque, il existe des comprimés (Milbemax ) ou des spot-on à mettre dans la nuque qui luttent contre les tiques, les puces mais surtout contre le ver cardiaque ( Stronghold, Advocate,..)

A présent, vous en savez autant que moi sur ces indésirables, à vous de jouer afin de garder le plus longtemps possible en bonne santé votre ami à 4 pattes.

Roxane


Copyright ©2007 Solitaire ardennais ASBL | webmaster@solitaireardennais.be