Se connecter
 Small text   Normal text   Large Text     Contact   Carte du site   
Accueil Image home
  Solitaire Ardennais > ArticlesEditorial
 

Documents disponibles

Aucun document attaché à cet article

 
Le mot du Président : Faire « QUELQUE CHOSE »…

Date : 25/12/2009

Il nous faudrait une tête, une bonne grosse tête à plusieurs cerveaux, une hydre quoi ! Un monstre à plusieurs têtes, qui soit capable de faire quelque chose, d'être partout en même temps, pour défendre la masse des petits et modestes chasseurs, une large majorité, et les autres chasseurs, tous les chasseurs wallons, quel que soit le choix de leur mode de chasse. Car il n'y a pas plusieurs chasses, il y a LA CHASSE, et elle a bien besoin d'être défendue… " Des têtes ! - s'exclameront les éternels mécontents - nous en avons à revendre et, chaque jour, on se paie la nôtre à bon compte ! ".

Certains chasseurs aiment critiquer le Conseil d'Administration, quoi qu'il fasse, et ne sont pas d'accord avec telle ou telle chose, mais là s'arrête leur (dés)engagement. Certains râlent dans leur coin, disant que l'on ne s'occupe pas d'eux, et pourtant... Sans rien dire, plutôt que de mettre leurs problèmes sur la table, pour qu'on puisse en discuter ensemble, à la lumière de l'expérience des autres membres, et tenter de les solutionner - N'y a-t-il pas, pourtant, plus d'idées dans plusieurs têtes que dans une seule ? La sagesse populaire serait-elle prise en défaut ? - pour des bêtises, sous des prétextes futiles, ils ne renouvellent pas leur affiliation, ni chez nous, ni ailleurs.

Mais, avant de jeter le moindre grain de sable aux bénévoles qui ont choisi de se mettre à VOTRE service, interrogez-vous ! Dans VOTRE association, VOUS avez, croyons-nous, refusé ou omis de solliciter toute charge ? Quel qu'en soit le sujet, on VOUS voit rarement aux assemblées et autres réunions que l'on organise POUR VOUS, comme tant d'autres, la majorité, hélas ! Si certains y viennent, parfois pour rouspéter ferme, critiquer ou râler..., eux, ils sont là et ils expriment ce qu'ils pensent, démocratiquement !

Heureusement, pleins d'abnégation et de dévouement, les membres du Conseil d'Administration travaillent, il en est même qui consacrent la majorité de leur temps libre, de leurs loisirs, POUR VOUS ! Certains se sont même fait menacer pour les positions qu'ils prenaient, pour VOUS défendre. Ils font ce qu'ils peuvent, ils font de leur mieux, avec souvent les moyens du bord, le plus souvent ils y vont de leur poche, ils font ce qu'ils croient utile et raisonnable... C'est souvent ce qui se passe dans la majorité des associations.

Aux assemblées, des vœux sont émis et, trop souvent, en fin de séance dans un brouhaha incroyable ces vœux ou certaines questions sont perdues en cours de route. Oubliées, noyées... Pourtant, sans VOTRE association, au sommet de l'échelle on n'apercevrait plus la base, on l'ignorerait totalement. Elle est pourtant importante, cette base. C'est VOUS ET NOUS la base, nous aimerions que certaines personnes ne l'oublient pas.

Détruire demeure à la portée de tous ; construire ou tenter de construire l'est moins, beaucoup moins... Les réalisations humaines contiennent toutes des imperfections ; en l'espèce, on ne peut satisfaire tous les chasseurs, mais, de grâce, que les décisions soient prises à bon escient, on ne peut pas se satisfaire de faire de l'à peu près...

Que faire pour voir se réaliser nos justes revendications ? Si le Conseil Supérieur de la Chasse ne peut pas ou ne peut plus agir, il faut que la masse intervienne pour le soutenir, s'il le souhaite... Et, si, un pourcentage de notre grande confrérie cynégétique désire ne pas être mis sur le même pied que tous les autres, que cette sélection continue, si elle en meurt d'envie et ne peut y résister. Mais, elle doit savoir qu'en ne recherchant que les prérogatives personnelles ou les intérêts à court terme, elle met LA CHASSE en péril.

Ah ! Comme ce serait aisé et, surtout, efficace, si " QUELQUE CHOSE " pouvait regrouper nos milliers de chasseurs wallons, qui, malgré leurs différences, parleraient d'une seule voix face aux décideurs que, pour notre part, nous informons régulièrement, même s'ils sont peu enclins à tenir compte du monde cynégétique et de nos mises en garde, pour s'y rallier ensuite, trop tard... Bien sûr, des chasseurs et des lecteurs penseront sûrement qu'il est puéril et inutile d'alerter nos édiles et le Parlement wallon pour des choses aussi futiles que la chasse, alors que notre pays et le monde traversent des heures graves. Mais, pour nous les vrais chasseurs, c'est notre passion et, pour certains, une partie de leur vie qu'il s'agit de défendre. Et, comme nous avons pu le constater, l'équilibre de la chasse est fragile, il suffit de quelques idées anarchiques pour que tout bascule. Cette stabilité, certes perfectible, que certains avaient créée et atteinte patiemment, au fil des ans sinon des décennies, peut être remise en cause, pas des soi-disant partisans de la chasse, des chasseurs qui ont une façon de chasser bien à eux, totalement différente de celle des vrais chasseurs, qui doivent accepter de se laisser traiter de " mauvais chasseurs " par ces personnes qui ne connaissent de la gestion que le mot " TUER ", adeptes qu'ils sont de la kermesse cynégétique.

C'est pourquoi, nous le pensons sincèrement, nous devons faire fi des problèmes qui nous ont opposé, l'heure est venue de nous regrouper, de faire masse contre ces faux gestionnaires et ces chasseurs qui n'en ont que le nom. Nous avons droit à la parole, et nous devons absolument arrêter de croire que c'est en ne disant rien et en se cachant, sous prétexte de diplomatie et de ne pas déplaire, que cela ira mieux. Nous disons à ceux qui demandent à ce que l'on se taise : " C'est terminé, nous avons certainement des devoirs, mais, aussi certainement, nous avons des droits, et l'on doit nous respecter ".

Il faut aussi que ceux qui ont la chance d'avoir la plume, comme certains présidents d'associations de chasseurs qui écrivent des éditoriaux, n'expriment pas leurs propres idées avant d'être assurés qu'elles reflètent bien celles de leurs membres. A ceux là, je dis " Si vous n'aimez pas, n'en dégouttez pas les autres ".

Alors que l'on parle de divers nouveaux chambardements de la législation cynégétique en préparation, notamment concernant le plan de tir du cerf et les conseils cynégétiques, pour notre part, nous espérons une chose, c'est de pouvoir avoir droit à la parole dans cet important débat. Sans possibilité de dialogue, il n'y a plus rien d'autre à faire que de s'efforcer de s'opposer à ce à quoi on ne peut adhérer. Par le passé, avec d'autres, dont hélas une seule association de chasseurs, nous avons démontré que nous étions déterminés à porter les problèmes devant les tribunaux, si nécessaire. Au besoin, nous poursuivrions dans cette voie, s'il n'y avait pas d'autre moyen. Mais, quel gaspillage de temps, d'énergie et d'argent, alors qu'un minimum d'esprit et de volonté démocratiques aurait suffi. Car, ne sommes-nous pas dans une démocratie, institution au sein de laquelle, même les minorités ont droit au respect. Si c'est un leurre, en tout cas, on nous l'a souvent répété. Mais il est vrai qu'à cette heure là, les atouts étaient en d'autres mains !

Même si certains représentants des chasseurs, qui se sont tu ou, en tout cas, n'ont pas publiquement affiché leurs positions - qui demeurent inconnues, même envers leurs membres, on se demande d'ailleurs bien pourquoi - nous ont reproché d'agir comme un " syndicat de chasseurs " ou raillent notre association, sans doute pour se rassurer, nous ne pensons pas avoir à rougir de nos prises de position, nous pouvons regarder nos membres en face, nous ne les avons pas trahis. Nous les défendons et intervenons, partout où cela est possible, et apportons notre soutien effectif à ceux qui veulent faire bouger les choses, notamment concernant les inepties contenues dans la loi sur les armes du 8 juin 2006 et ses arrêtés d'exécution.

Vous voulez vous exprimer, n'hésitez pas, adressez-nous un e-mail, utilisez le forum de notre site, écrivez, téléphonez ou faxez-nous, ou tout simplement, lors de nos assemblées, soyez présent et prenez la parole, nous sommes et restons à VOTRE service.

Votre confiance et votre soutien sont notre seul salaire !

Eddy Pirard - Président


Visitez le site fissette.com
Copyright ©2007 Solitaire ardennais ASBL | webmaster@solitaireardennais.be