Se connecter
 Small text   Normal text   Large Text     Contact   Carte du site   
Accueil Image home
  Solitaire Ardennais > ArticlesLe gibier
 

Documents disponibles

 
Memento du préleveur

Date : 04/10/2010

Chaque année, le Laboratoire de la Faune Sauvage et Cynégétique recueille des milliers d'échantillons destinés aux analyses, collections,… A titre indicatif, nous avons reçu pour la saison de chasse 2009 plus de 2300 mâchoires de l'espèce cerf. A cela il faut rajouter les prélèvements effectués sur les chevreuils, sangliers et autres mammifères divers. Afin de faciliter notre travail et d'éviter toutes sortes d'erreurs ou de confusions, Il convient que tous ces échantillons soient prélevés et étiquetés de manière adéquate.

Pour ce faire, nous vous invitons à relire ces instructions au début de chaque saison de chasse et d’en faire part à la personne concernée par les prélèvements.

Marche à suivre pour le prélèvement et l’identification des mâchoires des cervidés

  • La mâchoire gauche est prélevée en veillant à ce qu’elle soit bien complète, c’est-à-dire avec les incisives, la rangée de prémolaires et molaires et le rameau ascendant (c’est la partie arrière de la mâchoire qui est mesurée).
  • On détache une languette du bracelet, on enfile un colson dans l’œilleton et on ajuste l’ajuste autour du diastème (partie entre les incisives et les prémolaires) et, pour les bois, autour d‘un des deux merrains. On n’utilisera jamais de fil de fer pour fixer la plaquette pour éviter tout risque de blessure ou de déchirement du sac, ni de bouts de ficelle qui ne résistent pas à la cuisson. Joindre un bout de papier à la place de la plaquette ne sert à rien (destruction lors de la cuisson). Les mâchoires non-identifiées ne sont plus utilisables.
  • Disposer les mâchoires dans un sac qui ne contient aucun autre prélèvement (organes,…).
  • Les mâchoires sont ensuite conservées au congélateur à –20°C ou nettoyées (sans eau oxygénée, car elle rend la lecture de l’âge impossible) en essayant d’ôter un maximum de chair, puis acheminées au Laboratoire de la Faune sauvage et de Cynégétique à Gembloux après contact téléphonique (demander un membre du Laboratoire au 081/626420).

Le bracelet rouge, mauve ou blanc de la Région Wallonne est muni à son extrémité, de deux languettes détachables destinées à identifier la mâchoire et dans le cas des cerfs boisés le trophée correspondant. Ces languettes reprennent le millésime suivi du n° d’ordre figurant sur le bracelet, lequel est repris également sur le constat de tir correspondant.  

 

Un conseil pour le relevé du sexe des faons

Il est nécessaire de pouvoir distinguer les faons mâles des faons femelles pour les analyses de poids et longueur ainsi que pour l’établissement des pyramides d’âge des animaux tirés.
Veillez donc à marquer de façon distincte les faons mâles et les faons femelles avant éviscération, par exemple en entaillant les oreilles des faons femelles. Ainsi l’information reprise sur le constat de tir sera correcte.

Autre donnée importante: le poids éviscéré

Dans la mesure du possible, fournir à l’agent des Forêts qui complète le constat, le poids éviscéré exact, c’est-à-dire pesé correctement et non estimé.

A quoi servent les 2300 mâchoires prélevées chaque année en Région wallonne ?

  1. à prendre une mesure de longueur (la longueur de la mâchoire est correlée à la taille de l’animal)
    Poids et longueur de la mâchoire sont des indicateurs de la condition du Cerf. Ils sont révélateurs de la relation entre le Cerf et son milieu au sens large. Plus particulièrement, le poids et la longueur des jeunes animaux, – faons mâles et femelles mais aussi femelles d’1 an-, sont révélateurs d’effet à court terme. Mesurés d’année en année et confrontés à d’autres indicateurs tels la densité d’animaux et le taux d’abroutissement de la végétation, ces indicateurs permettent au gestionnaire de poser un diagnostic sur l’évolution de la relation « cerf-milieu ».
  2. à déterminer l’âge de l’animal par examen de la dentition.

La connaissance de l’âge est indispensable :

  1. pour regrouper les poids et les longueurs de mâchoires par classes d’âge
  2. pour établir la «pyramide» des âges par sexe, de tous les animaux prélevés et vérifier ainsi la plus ou moins bonne structure du prélèvement effectué à l’échelle d’un conseil cynégétique.

Prélèvement dans le cadre du suivi du succès reproducteur

Concerne en 2010 : CCBSJ - CCSAL - CCFARM

Que prélever pendant la saison de chasse ?

1. L’utérus complet avec les 2 ovaires de toutes les biches et bichettes tirées.

Attention, l'utérus non développé d'une bichette n'est pas toujours facile à trouver. Bien vérifier la présence des 2 ovaires.

Comment trouver l’utérus et les 2 ovaires ?

Après ouverture de la biche, soulever la panse et les intestins, Les 2 ovaires se trouvent au fond de la cavité abdominale à la hauteur des reins. Ils sont reliés à l’utérus par les oviductes. L’utérus se trouve entre les 2 ovaires près de la vessie.

Si la biche est déjà vidée, prendre l’extrémité du rectum et remonter, l’utérus se trouve +/- à la hauteur de la vessie, les 2 ovaires sont reliés à l’utérus par les oviductes.

Si vous hésitez, mettez plutôt trop que pas assez dans le sac.

2. Un morceau de pis

Mettre l’utérus,  les 2 ovaires et un morceau de pis dans un sac plastique.  Détacher une des deux plaquettes du bracelet RW fixé à l’animal et la placer dans le sac. Conserver au congélateur.

3. Un morceau d’oreille de toutes les biches, faon (en cas de tir doublé) et cerfs boisés (hors daguet)

  • Découper un morceau d’oreille.
  • Mettre le bout d’oreille dans le sac plastique avec zip prévu à cet effet.
  • Noter le numéro de bracelet sur l’étiquette ou mettre une languette détachable.
  • En cas de tir doublé biche-faon, noter sur l’étiquette du faon également le numéro, de bracelet de la mère
  • Conserver au congélateur.

4. Si l'animal est pesé, noter le poids pesé de la biche ou bichette et le numéro de bracelet correspondant sur la feuille récapitulative ci-jointe.

Attention ! Il est important que les prélèvements soient réalisés, dans la mesure du possible, de façon systématique sur toutes les biches et bichettes.

Renseignements complémentaires:
Sabine Bertouille, attachée scientifique, Sabine.BERTOUILLE@spw.wallonie.be , tél. : 081/626 433
DEMNA. Laboratoire de la Faune sauvage et Cynégétique, 5030 Gembloux

Le Solitaire Ardennais


Pletsers Gunmakers - 3800 Sint-Truiden
Copyright ©2007 Solitaire ardennais ASBL | webmaster@solitaireardennais.be