Obscurantisme agricole !

PG : lièvre, faisan commun ou de Colchide, perdrix grise, bécasse des bois
GE : bernache du Canada, canard colvert, foulque macroule, sarcelle d'hiver

Modérateurs: Centaure, Raboliot

Obscurantisme agricole !

Messagede Centaure » 18 Nov 2011, 11:44

Quand certains agriculteurs vont-ils arrêter d'escalader les monts de la connerie ? :twisted:

C'est la question que je me pose, alors que je viens de recevoir un coup de fil, très angoissé et interrogateur, d'un agriculteur titulaire de droits de chasse sur des terrains appartenant à un de ses confrères du village.
Ce dernier vient de lui enjoindre de tout tirer sur cette parcelle d'environ 3 ha, car y ayant constaté que des lièvres (ils sont quasi inexistants dans le coin :roll: ) avaient mangé quelques jeunes pousses de céréales ayant commencé à sortir de terre ! :twisted:
Cherchez l'erreur, alors que des centaines de corvidés y sont présents chaque jour, il n'a introduit aucune demande pour les (faire) réguler !

En prime, il a chargé un ratintot du village d'aller tirer sur cette parcelle, en toute illégalité, sans l'accord du titulaire du droit de chasse ! Trop heureux de cette aubaine, depuis hier soir (même après l'heure du coucher du soleil), cet indigne pseudo " chasseur " ne cesse de faire pétarader son semi-auto, 3 cartouches à la file chaque fois ! :mrgreen:

Tous les agriculteurs ne se soucient pas de défendre la biodiversité, et certains mauvais chasseurs viandards se font leurs complices, même au mépris de la loi ! :mrgreen:

Bien à vous, :wink:

C.
À force d'être déçu par les autres, je finirai bien par croire en moi. (Frédéric Dard) 8)
Regarde ton chien dans les yeux et tu ne pourras pas affirmer qu’il n’a pas d’âme. (Victor Hugo) :idea:
La taquinerie est la méchanceté des bons. (Victor Hugo)
Avatar de l’utilisateur
Centaure
 
Messages: 10202
Enregistré le: 16 Déc 2007, 21:35
Localisation: Province de Liège

Re: Obscurantisme agricole !

Messagede vilet alain » 18 Nov 2011, 18:51

Bonsoir Centaure,

Pas moyen de faire coincer le viandard ??
Cela dissuadera les autres, à voir si lui et le culto ne vont pas se bouffer le pif quand le Nemrod sera convoqué!!
Pour le reste, le titulaire du droit de chasse a-t-il absolument besoin des parcelles de ce culto ?
Je sais ce n'est pas simple !

Alain
vilet alain
 
Messages: 3772
Enregistré le: 18 Déc 2008, 11:04
Localisation: couthuin

Re: Obscurantisme agricole !

Messagede MAX » 20 Avr 2012, 22:45

S'il n'y a presque pas de lièvre, il faut supposer qu'il tirait sur autre chose, et mal en plus, trois coups chaque fois !

Cela ressemble plus à une rumeur ...
Amicalement MAX
MAX
 
Messages: 82
Enregistré le: 22 Jan 2008, 14:22

Re: Obscurantisme agricole !

Messagede Centaure » 21 Avr 2012, 02:43

Bonsoir MAX,

Hé non, les rumeurs je n'en perçois pas les détonations sans sortir de chez moi... 8)

Bien à vous, :wink:

C.
À force d'être déçu par les autres, je finirai bien par croire en moi. (Frédéric Dard) 8)
Regarde ton chien dans les yeux et tu ne pourras pas affirmer qu’il n’a pas d’âme. (Victor Hugo) :idea:
La taquinerie est la méchanceté des bons. (Victor Hugo)
Avatar de l’utilisateur
Centaure
 
Messages: 10202
Enregistré le: 16 Déc 2007, 21:35
Localisation: Province de Liège

Re: Obscurantisme agricole !

Messagede Centaure » 25 Avr 2012, 13:16

Bonjour,

Hélas, la question que je posais dans mon premier message était prémonitoire ! :(

En effet, ce matin, une question m'a été posée par mail quant à savoir quelle était la valeur d'une culture de haricots, car un agriculteur entendait bien être dédommagé de dégâts de lièvres. :roll:

Et ce matin, j'ai reçu ce mail, que je livre à vos réflexions :
« Je voudrais encore vous faire part de problèmes que nous rencontrons au niveau du conseil cynégétique.
Si la tendance était au regroupement des territoires, je dois constater que ces dernières années, nous assistons à une tendance au morcellement de territoires.
Nous avons reçu cette année la demande d’agréation de deux nouveaux territoires au sein du conseil, provenant de la division d’autres territoires. L’un des nouveaux territoires est repris par un fermier qui m’a déjà dit qu’il exterminerait tout lièvre pouvant se trouver sur ce territoire.
J’ai eu une communication téléphonique ce week-end avec Monsieur …, à …, qui a probablement la chasse la plus peuplée de lièvres de la région. Il m’a dit que suite à des discussions entre experts sur l’étendue de dégâts de gibier (lièvres), il allait perdre +- 30 ha de terres de trois fermiers se groupant pour que le fils de l’un d’entre eux, passant son permis en France, puisse exterminer les lièvres sur ces terres.
La territorialité des lièvres étant relative, c’est sur bien plus de 30 ha que les lièvres vont disparaître.
Je pense qu’il serait temps d’augmenter la surface minimale des territoires de chasse.
Ceux qui n’auraient pas la surface minimale pourraient s’entendre avec des voisins pour faire cette surface minimale, même s’ils continuent à chasser chacun de leur côté sur le territoire unifié officiellement, tandis que ceux qui veulent détruire n’auront pas d’accord avec les voisins et seront bloqués dans leurs projets.
Nous avons une diminution des lièvres ces dernières années, suite probablement au climat et à certaines maladies. Nous pouvons difficilement agir contre ces facteurs. Par contre, nous pourrions soit par l’étendue du territoire minimum, soit, comme en France, par le marquage des lièvres tirés (ce qui est plus lourd en gestion), éviter de telles pratiques d’éradication.
»

Pas étonnant que, relayés par Ecolo, certains agriculteurs rêvent de voir les dégâts indemnisés "plus automatiquement" ; plus étonnant est le fait que des représentants des chasseurs soient favorables à cette revendication qui, plus que jamais, transformerait irrémédiablement le titulaire d'un territoire de chasse en vache à lait ! :mrgreen:

Bien à vous, :wink:

C.
À force d'être déçu par les autres, je finirai bien par croire en moi. (Frédéric Dard) 8)
Regarde ton chien dans les yeux et tu ne pourras pas affirmer qu’il n’a pas d’âme. (Victor Hugo) :idea:
La taquinerie est la méchanceté des bons. (Victor Hugo)
Avatar de l’utilisateur
Centaure
 
Messages: 10202
Enregistré le: 16 Déc 2007, 21:35
Localisation: Province de Liège

Re: Obscurantisme agricole !

Messagede Caramba » 25 Avr 2012, 20:48

Centaure a écrit:Bonjour,

Hélas, la question que je posais dans mon premier message était prémonitoire ! :(

En effet, ce matin, une question m'a été posée par mail quant à savoir quelle était la valeur d'une culture de haricots, car un agriculteur entendait bien être dédommagé de dégâts de lièvres. :roll:

A mon humble connaissance par ailleurs très limitée, je me demande sur quelle base des dégâts aux cultures, fruits et récoltes (...) occasionnés par d'autres espèces que le lapin de garenne ou le "gros" gibier ou encore des espèces protégées (quand c'est prévu comme avec le blaireau par ex) pourraient faire l'objet d'un quelconque dédommagement résultant d'une action en justice.
Et ce matin, j'ai reçu ce mail, que je livre à vos réflexions :
« Je voudrais encore vous faire part de problèmes que nous rencontrons au niveau du conseil cynégétique.
Si la tendance était au regroupement des territoires, je dois constater que ces dernières années, nous assistons à une tendance au morcellement de territoires.
Nous avons reçu cette année la demande d’agréation de deux nouveaux territoires au sein du conseil, provenant de la division d’autres territoires. L’un des nouveaux territoires est repris par un fermier qui m’a déjà dit qu’il exterminerait tout lièvre pouvant se trouver sur ce territoire.
J’ai eu une communication téléphonique ce week-end avec Monsieur …, à …, qui a probablement la chasse la plus peuplée de lièvres de la région. Il m’a dit que suite à des discussions entre experts sur l’étendue de dégâts de gibier (lièvres), il allait perdre +- 30 ha de terres de trois fermiers se groupant pour que le fils de l’un d’entre eux, passant son permis en France, puisse exterminer les lièvres sur ces terres.

Ce n'est pas un cas isolé ni nouveau, il y a quelques années, j'avais à mes cours de chasse des candidats au permis qui ouvertement ne voulaient prendre de permis que pour exterminer le lièvre.
La territorialité des lièvres étant relative, c’est sur bien plus de 30 ha que les lièvres vont disparaître.
Je pense qu’il serait temps d’augmenter la surface minimale des territoires de chasse.
Ceux qui n’auraient pas la surface minimale pourraient s’entendre avec des voisins pour faire cette surface minimale, même s’ils continuent à chasser chacun de leur côté sur le territoire unifié officiellement, tandis que ceux qui veulent détruire n’auront pas d’accord avec les voisins et seront bloqués dans leurs projets.

Cela n'est pas une mauvaise idée, mais je doute de son efficacité : ceux qui veulent détruire le feront autrement qu'officiellement.
Nous avons une diminution des lièvres ces dernières années, suite probablement au climat et à certaines maladies. Nous pouvons difficilement agir contre ces facteurs. Par contre, nous pourrions soit par l’étendue du territoire minimum, soit, comme en France, par le marquage des lièvres tirés (ce qui est plus lourd en gestion), éviter de telles pratiques d’éradication.
»
Bof, à part une petite lourdeur et une limitation du prélèvement officiel connu, c'est à dire par la chasse "normale", ça n'empêchera aucun culto de faire ce qu'il voudra, quitte à répandre des toxiques ou encore à introduire eux-mêmes des maladies comme cela a été fait pour le lapin : ce n'est pas difficile à se fournir : l'Asie du sud est et l'Australie et Nouvelle-Zélande sont connus pour être fournisseurs de virus très...virulents.
Pas étonnant que, relayés par Ecolo, certains agriculteurs rêvent de voir les dégâts indemnisés "plus automatiquement" ; plus étonnant est le fait que des représentants des chasseurs soient favorables à cette revendication qui, plus que jamais, transformerait irrémédiablement le titulaire d'un territoire de chasse en vache à lait ! :mrgreen:
Bien à vous, :wink:

C.

Encore faut-il qu'il y ait une base légale pour cela (voir plus haut).
Sanglièrement vôtre,
Caramba
 
Messages: 1385
Enregistré le: 13 Juil 2011, 20:14
Localisation: Province de Liège

Re: Obscurantisme agricole !

Messagede Centaure » 25 Avr 2012, 23:48

Bonsoir Caramba,

Hé si !
Comme l'indemnisation/la réparation des dégâts de lièvres, faisans, canards, ... , n'est pas réglée par une loi spéciale, c'est la législation normale qui trouve à s'appliquer.
Dès lors, une action peut donc être intentée sur base des articles 1382 et suivants du Code civil traitant de la responsabilité civile.

Toutefois, la personne lésée doit établir que le(s) titulaire(s) du droit de chasse a(ont) commis une faute, qu'il en est résulté un dommage pour autrui (qui doit en justifier le montant), et prouver qu'il existe un lien de cause à effet entre les deux premiers. 8)

A mon humble avis, ce genre d'action en justice a autant de chances d'aboutir que celle que l'on intenterait contre la personne présentant la météo au journal télévisé en période de canicule, de pluie persistante... Mais il ne faut jamais jurer de rien. :roll:

Pour ce qui est de l'indemnisation des dégâts de grand gibier, c'est justement la loi de 1961 que certains revendiquent de voir adapter/supprimer/remplacer en ce sens, avec le soutien apparent de certains tartufes cynégétiques. :twisted:

Bien à vous, :wink:

C.
À force d'être déçu par les autres, je finirai bien par croire en moi. (Frédéric Dard) 8)
Regarde ton chien dans les yeux et tu ne pourras pas affirmer qu’il n’a pas d’âme. (Victor Hugo) :idea:
La taquinerie est la méchanceté des bons. (Victor Hugo)
Avatar de l’utilisateur
Centaure
 
Messages: 10202
Enregistré le: 16 Déc 2007, 21:35
Localisation: Province de Liège

Re: Obscurantisme agricole !

Messagede Caramba » 26 Avr 2012, 11:11

Bonjour Centaure,
Comme l'indemnisation/la réparation des dégâts de lièvres, faisans, canards, ... , n'est pas réglée par une loi spéciale, c'est la législation normale qui trouve à s'appliquer.
Dès lors, une action peut donc être intentée sur base des articles 1382 et suivants du Code civil traitant de la responsabilité civile.
...

Ne faudrait-il pas pour cela que ces animaux sauvages ne soient plus res nullius ?

Je dis cela parce que si une loi spéciale (GG) et/ou un Art 7bis de la Loi/chasse (lapin) ont dû être pondus, c'est bien parce que le Code civil rencontrait logiquement des difficultés d'application sur des animaux qui n'appartiennent à personne... tant qu'ils sont vivants et/ou libres.

Ou ... divagué-je ?
Sanglièrement vôtre,
Caramba
 
Messages: 1385
Enregistré le: 13 Juil 2011, 20:14
Localisation: Province de Liège

Re: Obscurantisme agricole !

Messagede Centaure » 26 Avr 2012, 11:32

Res nullius ou pas, c'est le Code civil qui est applicable dans ces cas ! :wink:

Si ma mémoire est bonne, l'adoption des lois spéciales dont question visait d'abord, sinon uniquement, à permettre à l'exploitant (locataire) d'avoir un recours plus aisé contre le chasseur (s'il était son propriétaire). :wink:

Concernant la valeur du haricot, un correspondant vient de m'écrire ceci : " on parle de 2400€/ha soit en deuxième culture après des pois de conserverie soit en première culture ce qui libère la terre dès la fin juin ".

Et quand on sait que, comme l'épinard, ce légume est nettement meilleur avec une bonne noix de beurre frais (fournie par un tiers) ... :|

Bien à vous, :wink:

C.
À force d'être déçu par les autres, je finirai bien par croire en moi. (Frédéric Dard) 8)
Regarde ton chien dans les yeux et tu ne pourras pas affirmer qu’il n’a pas d’âme. (Victor Hugo) :idea:
La taquinerie est la méchanceté des bons. (Victor Hugo)
Avatar de l’utilisateur
Centaure
 
Messages: 10202
Enregistré le: 16 Déc 2007, 21:35
Localisation: Province de Liège

Re: Obscurantisme agricole !

Messagede vilet alain » 26 Avr 2012, 12:34

Et si le Conseil cynégétique se portait partie civile sur base de l'article 1382 et 1383!!
Le Conseil pourrait aussi déterminer un prélèvement maximal à l'Ha à ne pas dépasser sous peine d'exclusion!
Pas partie du Conseil, pas de tir du lièvre!!
Le tort causé aux chasses riveraines, avec diminution des loyers de chasse ( propriétaires et cultos voisins), avec IEW (dégradation volontaire de la biodiversité, pour une fois que notre pognon serve une bonne cause!!).
Refuser l'inscription au Conseil sans motif dûment prouvé me semble difficile!
M'est d'avis que la procédure pourrait être longue et pas mal emmerder les cultos qui en attendant ne pourraient pas faire tirer le lièvre! A voir?
Alain
vilet alain
 
Messages: 3772
Enregistré le: 18 Déc 2008, 11:04
Localisation: couthuin

Re: Obscurantisme agricole !

Messagede Centaure » 26 Avr 2012, 13:20

Bonjour Alain,

Effectivement, l'article 10 de l'AGW d'ouverture 2011/2016 prévoit notamment : "La chasse à la perdrix grise et la chasse au lièvre sont uniquement autorisées sur les territoires associés en un conseil cynégétique agréé.".

Et comme, in fine de son avis rendu dans le cadre de l'AGW précité, le Conseil d'Etat a énoncé que les conseils cynégétiques ne pouvaient (plus) être plus restrictifs que la loi... Tant que celle-ci n'aura pas changé. :?

Mais où peut-il bien y avoir autant de lièvres que pour devoir les éradiquer dans l'espoir (exclusivement égoïste, totalement irresponsable et irrespectueux) d'atteindre le niveau 0 en dégâts causés par les hôtes légitimes de la Nature ? :mrgreen:

Bien à vous, :wink:

C.
À force d'être déçu par les autres, je finirai bien par croire en moi. (Frédéric Dard) 8)
Regarde ton chien dans les yeux et tu ne pourras pas affirmer qu’il n’a pas d’âme. (Victor Hugo) :idea:
La taquinerie est la méchanceté des bons. (Victor Hugo)
Avatar de l’utilisateur
Centaure
 
Messages: 10202
Enregistré le: 16 Déc 2007, 21:35
Localisation: Province de Liège

Re: Obscurantisme agricole !

Messagede Caramba » 26 Avr 2012, 18:13

Un de mes élèves du cours de chasse m'a posé cette question : Peut-on détruire le lièvre ?
Ma réponse : Cela n'est pas prévu !
Q : oui mais quand ils sont en grand nombre ?
- Dans quelle région voulez-vous détruire le lièvre ? (à l'époque, le lièvre était une denrée ... rare partout en RW, ce n'est que plus tard que les effectifs se sont renfloués).
Il me cite des endroits où je passais régulièrement, de jour comme de nuit et où je ne voyais qu'à tout casser 4 lièvres sur les 6 km parcourus.
- Ben, ils dévorent les betteraves.

Ma réaction a été de ne pas réagir, cela ne servait pas à grand chose, le gars était borné, point.
Par la suite, je me suis dit que LE lièvre n'avait là-bas que ce qui était semé et cultivé à se mettre sous la dent, tout le reste de la végétation ayant été é-li-mi-né ; les chemins de remembrement étaient en béton, heureusement, sinon ils auraient été labourés et ensemencés et cultivés, leurs bordures étaient labourées, les quelques rares talus, désherbés "contre les crasses", bande de salopards.

Et puis j'ai regardé les forêts monospécifiques et je me suis dit que les forestiers ne faisaient pas mieux.
Sanglièrement vôtre,
Caramba
 
Messages: 1385
Enregistré le: 13 Juil 2011, 20:14
Localisation: Province de Liège

Re: Obscurantisme agricole !

Messagede HOG'S BREATH » 20 Juil 2012, 20:53

+1

HOG'S :evil:
« Conseil d'un chasseur : pour chasser le lapin, mettez-vous derrière un arbre et imitez le cri de la carotte ! »
Pierre Doris.
Avatar de l’utilisateur
HOG'S BREATH
 
Messages: 1170
Enregistré le: 09 Juil 2008, 08:14
Localisation: Wallifornie


Retourner vers Petit gibier et gibier d’eau

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 2 invités

cron