Ecochauff - Kevin Lette
 

Petit gibier, que faut-il faire, abandonner ou continuer?

PG : lièvre, faisan commun ou de Colchide, perdrix grise, bécasse des bois
GE : bernache du Canada, canard colvert, foulque macroule, sarcelle d'hiver

Modérateurs: Centaure, Raboliot

Petit gibier, que faut-il faire, abandonner ou continuer?

Messagede Le garde de Picardie » 07 Oct 2014, 17:41

Je ne suis pas le seul à me poser des questions sur l'avenir de la chasse au PG.
Plus concrètement: je suis garde sur un territoire de 250 ha. Depuis 3 ans la population de PG ne fait que diminuer en augmentant les moyens de gestion, dont le nourrissage toute l'année et la multiplication des mangeoires.
Sur les 250 ha, il y a +/-6 ha de friches et bosquets (cette année 11 ha de maïs grain et 15 ha de place de lin comme un tapis de table).
Le renard est régulé. La perdrix a pratiquement disparu et le lièvre connaît une diminution drastique.
Cette année, malgré un hiver sans neige et un printemps précoce, sec et chaud, je voyais bien que la reproduction était maigre.
Mes comptages nocturnes étaient révélateurs.
Heureusement que "le patron" se rend à l'évidence. Nous avons fait 1/2 journée aujourd'hui pour tirer 2 lièvres et 1 coq en 3 battues.
Il y a 4 actionnaires qui ont droit à 2 invités. Il y a 5 journées de chasse annuelles, qui sont réduites au fur et à mesure de la saison.
EST-CE VIABLE ?
Payer les droits d'une part, et les actionnaires payer leur action en invitant des chasseurs qui ne tireront pas,
EST-CE VIABLE ?
Les 4 actionnaires sans invité ? Le patron chassant seul, ou presque, en supportant tous les frais ?
Je crois qu'on ne peut pas tricher et qu'il faut savoir dire les choses avec franchise.
Personnellement, je n'ai pas la solution en poche.
J'ai interrogé plusieurs chasseurs sur leurs premiers jours post ouverture; le lièvre serait en régression partout.
CL vient de nuancer par son post dans "Observations et reproduction 2014".
Mais que signifie "pas mal de lièvres" ? Il faut une superficie et un nombre.
Je sais également qu'il faut prélever les intérêts et pas le capital, mais quand il reste à peine le capital ?
Il faut se contenter de ce qu'il y a, certes ! Mais alors c'est du gibier qui vaut son pesant d'or.
Si vous répondez, répondez franchement. Il n'y a pas de honte à avouer notre impuissance.
Merci à tous !
Il faut tout prendre au sérieux sauf soi-même
Le garde de Picardie
 
Messages: 3764
Enregistré le: 19 Déc 2007, 05:50

Re: Petit gibier, que faut-il faire, abandonner ou continuer

Messagede CL » 07 Oct 2014, 20:29

Bonjour,

En ce qui concerne les lièvres, les moyens de comptages ne reflètent chez nous jamais la réalité. On peut en voir 1 par ha dans des biotopes favorables, déchaumé avec repousses de colza, MAE, et rien du tout sur des dizaines d'ha de chaume...

On chasse sur presque 300 ha, 25 de prairie permanente, MAE 9 sur +/-15 ha, bord de ruisseau, quelques haies et bosquets de peuplier.

Quelques sorties pour tirer 1 canard ou lapin (botte + furet l'hiver) et ramiers, et 2 ou 3 journées de chasse à +/- 10 fusils.

Régulation des corvidés (cages et plombs), régulation limitée de renards. On laisse 3 couples connus et on essaie de prélever les jeunes et nouveaux venus. +/- 8 à 12 par an.

On ne prélève pas beaucoup. +/- 20 coqs, 10 lièvres, plus de perdreaux mais on en revoit, beaucoup de lapins (20 à bcp plus si pas de maladies), quelques canards.

Les gros souci de notre côté se situent au niveau du trafic routier qui tue plus de 15 lièvres confirmés par an, des jeunes faisans, perdreaux...
Mais le principal problème c'est la prédation des rapaces. Depuis quelques années, on peut voir (hors période de migration où elles peuvent être à 7 sur un même arbre ou presque) 3 ou 4 du même affût. C'est désolant, car on ne peut rien y faire et elles ne tuent pas que pour manger. Dans tous les livres, je n'ai jamais lu cela, mais j'ai vu plusieurs fois des buses de taille standard s'attaquer à de gros lièvres, "grignoter" la tête et repartir en chasse... C'est triste de voir de belles couvées passer de 8 jeunes à 2 du lundi au vendredi. On peut nourrir et faire des abris, cela ne change pas la donne.

J'entends à de nombreux endroits les mêmes genres de discours, et on ne pourra jamais rien y faire, avec le retour des busards et autres, je ne donne pas cher des chasses qui veulent rester dans la légalité...
CL
 
Messages: 49
Enregistré le: 20 Mar 2008, 11:24

Re: Petit gibier, que faut-il faire, abandonner ou continuer

Messagede JEAN-CLAUDE ANCIAUX » 08 Oct 2014, 07:53

Pour moi, ma réponse est un copié-collé des deux précédents messages.
Ce dimanche 5/10, ouverture à 4 fusils (actionnaires), vu et tiré 1 seul lièvre !!!!!! + 1 poule prise par le chien. Commencé à chasser à 9h30, et arrêté la "journée" à 11 h.
Bien sûr, il y a encore beaucoup de maïs et de betteraves que nous ne faisons pas.
Nous avons néanmoins vu une vingtaine de faisans (dont +/- 15 de la grosseur d'un perdreau !!!!!).
Tout cela malgré le travail accompli : 41 renards tirés a l’affût + 14 piégés, 81 pies capturées, +/- 50 corneilles, 1 fouine.
Heureusement que mon Alzheimer débutant m’empêche de repenser au passé .
Complètement découragé .[u][/u]
JEAN-CLAUDE ANCIAUX
 
Messages: 267
Enregistré le: 02 Juil 2011, 07:50
Localisation: Ardennes Françaises

Re: Petit gibier, que faut-il faire, abandonner ou continuer

Messagede vilet alain » 08 Oct 2014, 07:59

Depuis longtemps, je fais la même constatation.
Je l'ai dit et redit dans l'indifférence générale.
Il y a les biotopes dégradés, la prédation excessive, les pratiques agricoles et les pratiques cynégétiques !
Je suis seul, et pendant des années j'ai tenté de réimplanter du PG. Il y a du lièvre mais je dirai 20 max sur un gros 100 Ha, la majorité sont en lisière de bois et sortent le soir ! Quelques faisans qui se reproduisent et évitent ainsi de disparaître à nouveau, et pas de perdreaux. Pourtant je ne tire pas depuis quasi 20 ans.
J'ai relâché avec volière au bois. Je paie pour les MAE. On ne voit guère plus de renards, mais rapaces, becs droits pullulent !
Tant que les "Grands Messieurs" qui dirigent la chasse continueront à s'intéresser aux trophées de cerf et aux tableaux de sangliers et délaisseront le Petit Gibier tant qu'ils peuvent à coup de volière, cageots et autres artifices pour amuser leurs invités tireurs de perdreaux, faisans et colverts, rien ne changera ! :twisted: L'intérêt soudain de Sa Sainteté pour le PG et le piégeage s'est manifesté quand certains ont voulu s'organiser devant le triste constat ! Tout doit être à la solde de l'establishment cynégétique, y compris le PG ! :twisted:
Il faut interdire de lâcher des colverts, il faut interdire de lâcher des perdreaux et du faisan, sauf si cela fait partie d'un programme coordonné à l'échelle d'un CC avec comme finalité restaurer une population naturelle qui soit capable de se maintenir et de supporter une pression de chasse raisonnable et raisonnée, et ce dans un biotope restauré avec des pratiques agricoles prenant en compte le PG et une régulation (pas une destruction !) des prédateurs ! Pas de chasse autorisée pour une espèce tant que la population ne le permet pas !
Je l'ai écrit et le redis.
Mais qui va accepter de louer pour ne pas chasser pendant quelques années, investir pour après chasser seul ou à deux ou trois et prélever chichement ? Certainement pas ceux qui prétendent défendre la Chasse et les Chasseurs ! Déjà que certains améliorent la densité et la qualité du Grand Gibier pour assurer le tableau ou les points CIC ! :roll: Et ce, dans l'indifférence quasi générale, à commencer par l'Administration qui se garde bien de mettre les bottes là où les mocassins sont de rigueur ! :shock:
Mais le chasseur de base est tout aussi coupable de par sa passivité, voire sa servilité, face aux quelques 1810 du Soviet Cynégétique ! :mrgreen:
La solution ? Commencer par virer la maffia cynégétique en donnant du poids à une ASBL responsable revendiquant une chasse démocratique, pérenne, durable et respectueuse ! J'en connais au moins deux ! Cela coûte bien moins cher que de relâcher en pure perte et de payer cher et vilain pour des terrains vides de gibier ! Mais c'est la Kamikaze ou la Suédoise cynégétique ! :mrgreen:

Alain
vilet alain
 
Messages: 3773
Enregistré le: 18 Déc 2008, 10:04
Localisation: couthuin

Re: Petit gibier, que faut-il faire, abandonner ou continuer

Messagede Tarlak » 08 Oct 2014, 10:04

+ 1
Tarlak
 
Messages: 89
Enregistré le: 11 Sep 2013, 15:23
Localisation: Région de Soignies

Re: Petit gibier, que faut-il faire, abandonner ou continuer

Messagede lepli » 08 Oct 2014, 10:08

Je suis novice, avec mes deux ans de permis, mais voici ma contribution à ce post ...

Nous avons un petit territoire de 150 ha pour du PG; les renards ont été éradiqués en grande partie grâce à du piégeage, et notre gestionnaire s'occupe journalièrement de la gestion du territoire; lors de la première journée, nous n'avons vu que deux lièvres, un coq faisan et quatre poules (que nous ne tirons pas depuis des années, idem pour la perdrix), ce qui est très peu même par rapport à la saison précédente.
Si nous voulons sauver ce qui peut l'être, j'ai le sentiment que nous allons passer les prochaines années à uniquement "réguler" la corneille et le renard si nous voulons sauver le PG. Et malheureusement, je pense que cela ne sera pas suffisant ...
lepli
 
Messages: 93
Enregistré le: 15 Mar 2013, 09:30
Localisation: Braine l'Alleud

Re: Petit gibier, que faut-il faire, abandonner ou continuer

Messagede BCAE » 08 Oct 2014, 13:03

J'ai une première question pour tous ceux qui participent à ce forum : pourquoi faut-il chasser à l'ouverture, alors que nous savons que le PG naturel n'est pas "récoltable" à cette période ?
Trop de petits lièvres et faisans ne sont pas chassables, surtout cette année.
Personnellement, j'estime que le 01/10 est une date d'ouverture choisie pour plaire aux éleveurs-vendeurs de gibier de "repeuplementir" qui parviennent à produire du gibier quelles que soient les circonstances météo.
L'argument défendu par certains concernant l'état d'avancement des travaux agricoles qui transformeraient la plaine en désert ne tient plus au regard des nouvelles législations concernant l'obligation des couvertures hivernales.
Un vieux chasseur me disait sa passion toujours intacte pour la chasse : "Cela me permet de rencontrer des vieux amis en promenant mon fusil. :wink: :wink: "
Trop de chasseurs sont devenus des promeneurs de fusils en période de chasse, le reste de l'année, ils laissent faire la Nature et ne font aucune régulation des prédateurs, ne font aucun nourrissage de PG : RIEN !! ils ne font rien !! Mais ils n'oublient pas l'ouverture!!!!!!!!!
Combien de chasseurs accepteraient un réel plan de tir du PG avec toutes les contraintes que cela impliquerait. ?? !!
Certains chasseurs font des efforts considérables pour être présents régulièrement sur leur territoire, ils affûtent renards, corvidés, ..., ils font des sacrifices de temps et d'argent dont ils ne sont pas récompensés, parce que l'immense majorité d'entre-nous ne sont plus que des "promeneurs de fusil ayant payé une action".
Encore ce matin, j'ai assisté à cette résurrection annuelle sur un territoire de ma région ! Depuis décembre 2013, aucun chasseur n'y avait mis les pieds !!
Alléluia!!!!!!!!!!!!!!!!
BCAE
 
Messages: 927
Enregistré le: 04 Oct 2012, 18:50

Re: Petit gibier, que faut-il faire, abandonner ou continuer

Messagede vilet alain » 08 Oct 2014, 15:44

Bon, le verdissement ce sera des moutardes, froides, humides et disparues à la première gelée. Cela tiendra surtout les sangliers !
Et puis c'est trop tard ! Au printemps on a éliminé toutes ces saloperies d'insectes et donc pas de larves pour les petits faisans et les perdreaux. Les haies ont disparu, comme les chemins creux (chavées) ! La fauche des foins à grande vitesse de nuit et de manière centripète a détruit les nids, amputé lièvres et faons. Les moissonneuses n'ont pas laissé échapper un grain, et les éteules ont été labourées trois jours après car "La terre n'attend pas, mon bon monsieur". Les champs de patates ont fait l'objet d'un traitement ad hoc pour que les fanes s'étiolent au plus rapide. Carottes et petits pois sont récoltés à la vitesse TGV et rien ne reste là-dedans, c'est humide et rien à becqueter ! Les étendues de betteraves et chicorées sont arrachées de jour comme de nuit, et pas une mauvaise herbe entre les lignes, tout comme le maïs où, à quatre pattes entre les lignes, on se croirait sur un autoroute à bandes de circulation multiples à 04 h du matin, seuls les dégâts de sangliers rompent la monotonie!!!
Mais d'accord avec BCAE, à l'ouverture on "chasse" les cocottes, et quand par malheur un naturel a survécu il part crever au loin, plombé de trop loin par un Tartarin stupéfait par la vitesse de fuite !! Et puis passé les battues, car il faut inviter et faire tirer pour être invité en retour, on ramasse les coqs (excédentaires ?), de toute manière ils ne passeront pas l'hiver ! Evidemment, on ne soigne pas, on ne sort pas réguler, on va aux sports d'hiver !
Mais on est un Grand Chasseur ! D'ailleurs on arbore fièrement sur son véhicule les autocollants qui vont bien, on a parfois même la chance de croiser Sa Sainteté ou l'un ou l'autre de ses évêques lors d'une battue quelque peu huppée, voire un distingué Conseiller !
On a éliminé les petits chasseurs et puis le petit gibier. On est occupé à faire la même chose avec le Grand Gibier, d'abord éliminer les chasseurs périphériques, et si il n'y a plus assez de gibier on en fera venir par camion sur les Grands Territoires des Grands Chasseurs ? Ce sera simplement plus fréquent qu'aujourd'hui c'est ainsi que cela s'est passé avec le Petit Gibier !
C'est La Chasse selon ceux que vous laissez vous représenter !

Alain
vilet alain
 
Messages: 3773
Enregistré le: 18 Déc 2008, 10:04
Localisation: couthuin

Re: Petit gibier, que faut-il faire, abandonner ou continuer

Messagede Le garde de Picardie » 08 Oct 2014, 18:29

A votre avis, quel a été l'apport/l'utilité des conseils cynégétiques dans cette problématique ?

Je réserve mon avis.
Il faut tout prendre au sérieux sauf soi-même
Le garde de Picardie
 
Messages: 3764
Enregistré le: 19 Déc 2007, 05:50

Re: Petit gibier, que faut-il faire, abandonner ou continuer

Messagede Vildsvin » 08 Oct 2014, 19:31

Un beau post de qualité avec de nombreuses pertinentes interventions.
Beaucoup plus intéressant à lire que le dernier "chasse et nature".
Merci au Garde de Picardie d'avoir initialisé ce sujet.
Vildsvin 8)
"La gourmandise, le péché des moines vertueux", Honoré de Balzac.
Vildsvin
 
Messages: 116
Enregistré le: 04 Aoû 2011, 15:10

Re: Petit gibier, que faut-il faire, abandonner ou continuer

Messagede Le garde de Picardie » 08 Oct 2014, 21:34

Cher Vidsvin,

Le G de P ne fait que constater, s'interroger et subir.

Cher TAG,

Je ne sais pas si c'est ainsi qu'il faut voir les choses.

Cher BCAE,

Si mes souvenirs sont bons en fait de reverdissement: toute céréale récoltée avant le 1er sept. doit être remplacée par un couvert pour le 15 sept. pour autant que la parcelle soit destinée à une culture de printemps. Ce couvert peut rester jusqu'en janvier si prime (100,-€/ha) et être détruit plus tôt si pas de prime. Le couvert après récolte de légumineuses avant le 1er août ne doit subsister que jusqu'au 1er oct. Mais qu'en sera t-il quand les primes seront supprimées, c'est-à-dire sous peu ?
Il faut tout prendre au sérieux sauf soi-même
Le garde de Picardie
 
Messages: 3764
Enregistré le: 19 Déc 2007, 05:50

Re: Petit gibier, que faut-il faire, abandonner ou continuer

Messagede BCAE » 09 Oct 2014, 07:17

Le verdissement a été TOTALEMENT vidé de sa substance, la majorité des agriculteurs ne devront rien changer à leurs pratiques agricoles pour y satisfaire.
Les chasseurs et naturalistes qui avaient émis diverses propositions n'ont pas été "entendus" :? :?
L'agriculture intensive est bien comprise au sein de la DGA, mais aussi au Cabinet.
Les couvertures hivernales existeront toujours, mais seront +/- modulables dans la durée : celles qui seront des Superficies d'Intérêt Ecologique (SIE) ne pourront être détruites qu'en février et SANS chimie, mais encore faut-il que toutes ces nouvelles législations soient bien comprises par les agriculteurs, et que la DGA se décide à contrôler sérieusement toutes ces obligations.
Les exploitations qui devront faire 5% de SIE choisiront, probablement d'implanter des couvertures hivernales : 1 ha de couverture hivernale = 0,3 ha de SIE.
La conditionnalité pourrait être un formidable moyen de préserver les biotopes "publics", mais qui de la DGA se soucie de la disparition des bords de champs, des fossés, des talus qui sont roundupés, broyés, rasés ... ?
La RW n'est pas capable de donner une définition précise et compréhensible d'une eau de surface, or il est interdit de mettre des intrants agricoles à moins de 6 m d'une eau de surface :!: :!:
Tous les fossés sont-ils repris dans cette définition ??????????? Ce qui représenterait de grandes surfaces sans intrants agricoles........... Trop d'agriculteurs pensent qu'une eau de surface se limite à ruisseaux et rivières !
Faites l'expérience lorsque vous rencontrerez un agriculteur :? :?

Quant aux CC et leurs "résultats" dans la gestion du PG, les CC pourraient être un formidable outil, mais trop de chasseurs refusent de "travailler" et se contentent simplement d'y adhérer à la condition que cela ne change en rien leurs petites habitudes.
Les CC PG qui ont été créés avant l'obligation de CC ont généralement de meilleurs résultats de gestion que les CC obligatoires........
BCAE
 
Messages: 927
Enregistré le: 04 Oct 2012, 18:50

Re: Petit gibier, que faut-il faire, abandonner ou continuer

Messagede Gardavou » 09 Oct 2014, 07:49

TAG,

Avec un calcul comme le vôtre, il y a trop de permis de chasse délivrés par rapport au gibier restant.
Il ne reste plus qu'à instaurer un numerus clausus !
Gardavou
 
Messages: 199
Enregistré le: 22 Sep 2009, 19:14

Re: Petit gibier, que faut-il faire, abandonner ou continuer

Messagede vilet alain » 09 Oct 2014, 09:16

Gardavou,

Le numérus clausus, certains au RSHCB y pensent depuis des années, et avec le DNF la politique est mise en place doucement !
On se fout du petit gibier et de ses biotopes depuis des lustres !
Le DNF se fout de tout ce qui ne touche pas aux Douglas chéris des "ingénieurs" brevetés en sylviculture ! Les énarques lâchent les volatiles divers par centaines, mais font mener la chasse aux petits chasseurs qui osent encore lâcher ! Pour moi facile, on interdit de lâcher et si on lâche pour repeupler on ne tire pas ! :mrgreen:
Curieux de voir la réaction de Sa Sainteté et de ses copains ? :roll:
Le Grand Gibier avait "sauvé" le nombre de permis, on va donc taper dedans ! :shock:
Suffit de voir le double langage ! :twisted: On fait une musculation assez soft au RSHCB devant les média, un peu plus dans C&N, mais au CSWC, là où tout se joue, on se fait le valet du DNF ! :twisted: Mais en fait on prépare son petit avenir, fini ces emmerdeurs de chasseurs "sans dents" qui viennent louer les chasses au gros ! :twisted:
Et IEW se tait et regarde en rigolant, quand il ne restera plus que l'aristocratie et les barons de la finance: Couiiic !! :mrgreen: :mrgreen:

Alain
vilet alain
 
Messages: 3773
Enregistré le: 18 Déc 2008, 10:04
Localisation: couthuin

Re: Petit gibier, que faut-il faire, abandonner ou continuer

Messagede Le garde de Picardie » 09 Oct 2014, 10:45

Cher TAG,

Comme vous avez pu le constater, les journées sont ajustées selon mes comptages. Les memrods n'iront donc pas bidouiller à 12 dans les 6 ha, ni sur les 250 et on ne lâchera pas pour autant.

De toute manière à 12 à 25 ou à 2 il n'y a plus assez de gibier pour le tirer. Les journées vont être annulées, que voulez-vous faire d'autre ? C'est pourquoi je dis que ce n'est plus jouable.

Dites-moi ce qu'il faut faire, je suis à l'écoute.
Il faut tout prendre au sérieux sauf soi-même
Le garde de Picardie
 
Messages: 3764
Enregistré le: 19 Déc 2007, 05:50

Suivante

Retourner vers Petit gibier et gibier d’eau

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité

cron