Se connecter
 Small text   Normal text   Large Text     Contact   Carte du site   
Accueil Image home
  Solitaire Ardennais > ArticlesDivers
 

Documents disponibles

Aucun document attaché à cet article

 
Animaux et plantes menacés : laissez un avenir à votre souvenir

Date : 11/08/2008

Vous partez en vacances ? Ne ramenez pas d'animaux et végétaux menacés ! En vacances aussi, vous pouvez donner un coup de pouce à la nature. Evitez d'acheter des souvenirs provenant d'espèces animales et végétales menacées, comme les statuettes et bijoux en ivoire, les sacs à main et chaussures en cuir de reptile ou encore les bijoux et colliers en corail. Ces achats sont encore trop fréquents et sont  souvent plus dus à  l'ignorance qu'à de mauvaises intentions.

Pour votre commodité, le SPF a édité un dépliant à l'attention des vacanciers.  On y trouve une description des souvenirs les plus courants, fabriqués à partir d'espèces animales et végétales menacées. Vous pouvez télécharger le dépliant (.PDF) ou le demander via cites@health.fgov.be ou par téléphone au +32 2 524 97 97. Pour acheter vos souvenirs de vacances le cœur léger, emportez ce dépliant avec vous.

Voici quelques-uns des objets figurant sur la liste des principaux souvenirs "interdits". Les statuettes, bijoux ou cachets en ivoire se rencontrent surtout en Asie et en Afrique. Les écailles de tortue, également, servent à fabriquer des bijoux qui sont proposés aux touristes, de même que des épingles à cheveux et des lunettes de soleil. Les colliers et bijoux en corail sont d'autres souvenirs fort prisés. Ils sont principalement en vente sur les côtes d'Australie et dans les pays riverains de l'océan Indien et de la mer Rouge. Ces objets sont très jolis, mais leur commerce menace les récifs. Il faut des années au corail pour se reconstituer.

Si vous êtes arrêté avec un souvenir interdit dans vos bagages, les conséquences ne sont pas minces. Dans le meilleur des cas, la douane se contentera de saisir votre achat. Avec un peu moins de chance, vous vous exposez à une amende, voire à une peine de prison. Ces mesures sont sévères, mais n'oubliez pas qu'un achat irréfléchi compromet la survie de toute une espèce animale ou végétale menacée. Soyez donc vigilant quand vous décidez d'acheter un souvenir en matière naturelle et en cas de doute, abstenez-vous! Chaque année, la douane saisit quantité de souvenirs illégaux: portefeuilles et porte-monnaie en cuir de reptile, coquillages et objets en corail, caviar et jusqu'à des serpents, des perroquets, des araignées, des oiseaux et des batraciens vivants! La liste est impressionnante.

Vous constatez des irrégularités ?

Pendant vos vacances, si vous constatez un commerce de souvenirs peu orthodoxe, n'hésitez pas non plus à contacter la police locale ou Traffic (www.traffic.org) ,  le programme commun du WWF et de l'Union internationale pour la Conservation de la Nature qui surveille le commerce d'espèces sauvages. De cette façon, vous contribuerez activement à la protection d'animaux et de plantes dont la survie est menacée !

Lancement de la campagne " Laissez un avenir à votre souvenir " - 12.06.2008

Le service public fédéral (SPF) Santé publique, Sécurité de la Chaîne alimentaire et Environnement lance à l'échelle de la Belgique la campagne "Laissez un avenir à votre souvenir" organisée par la CITES, la convention sur le commerce international des espèces animales et végétales menacées. L'initiative vise à sensibiliser tous ceux et celles qui partent en voyage à ne pas ramener en Belgique de souvenirs dérivés d'espèces animales ou végétales menacées. La ministre Onkelinx, compétente en Belgique pour les questions liées au bien-être animal et à la CITES (1), présente aujourd'hui ladite campagne à la presse.

Chaque année, la douane saisit quantité de souvenirs illégaux, tels que statuettes et bijoux en ivoire, sacs à main, chaussures et portefeuilles en cuir de reptile, bijoux et colliers en corail, voire aussi parfois des serpents, perroquets, araignées, oiseaux et batraciens vivants ! Pour la période 2003-2007, les souvenirs saisis par les services de douane provenaient essentiellement de la République démocratique du Congo et de Thaïlande. Ont notamment été retrouvés dans les bagages de touristes et colis postaux, les "objets menacés" suivants :

  • 307 pièces en ivoire
  • 238 bracelets en poils d'éléphant
  • 125 bracelets de montre, portefeuilles, ceintures, chaussures et sacs à main en cuir de crocodile et de serpent
  • 10,5 kg caviar
  • 69 dents de lions et de crocodiles
  • 25 défenses d'éléphants
  • 18 coquillages protégés
  • 15 tortues et crocodiles empaillés
  • 6 orchidées
  • 2 coraux

Si un voyageur est arrêté avec un souvenir interdit dans ses bagages, les conséquences ne sont pas minces. Dans le meilleur des cas, la douane se contentera de saisir les souvenirs en question. Le voyageur s'expose toutefois aussi à une amende, voire à une peine de prison. Peu nombreux sont ceux qui, délibérément, cherchent à compromettre la survie de telle ou telle espèce animale ou végétale, mais malheureusement, beaucoup de touristes encore achètent, sans s'en rendre compte, des souvenirs qui ont un impact néfaste sur le monde animal et végétal. C'est pourquoi le SPF Santé publique, Sécurité de la Chaîne alimentaire et Environnement, en collaboration avec les services de douane, le WWF et Traffic (2), a édité un dépliant d'information à l'attention des vacanciers. On y trouve une description des souvenirs les plus courants fabriqués à partir d'espèces animales et végétales menacées. Le dépliant sera diffusé à grande échelle via l'aéroport de Zaventem, les communes, le WWF et l'Institut de Médecine tropicale d'Anvers. De même, l'agence de voyages Connections s'est engagée à informer tous ses clients et à encourager ainsi le voyage durable.

La ministre Onkelinx a déclaré aujourd'hui être "convaincue que cette campagne est un pas en avant dans la protection de plantes et animaux menacés". Toujours selon la ministre, "chacun peut, même en vacances, aider à sauver des espèces menacées".

Le dépliant, dont vous pouvez également faire la demande via l'adresse cites@health.fgov.be ou au numéro +32(0)2.524.97.97 est disponible en français, néerlandais, allemand et anglais, peut être téléchargé sur www.votresouvenir.be, outre de nombreux autres renseignements intéressants, notamment ceux concernant les déplacements à l'étranger avec des animaux de compagnie : https://portal.health.fgov.be/portal/page?_pageid=56,613422&_dad=portal&_schema=PORTAL

 " Le Solitaire Ardennais " asbl remercie chaleureusement Mme Miet Van Looy, du Service Public Fédéral Santé publique, Sécurité de la Chaîne alimentaire et Environnement, Service Bien-être animal & CITES pour l'autorisation de reproduction de cet article protégé par copyright qu'elle lui a accordée.

Vanessa


S'affilier au Solitaire Ardennais - cliquez pour les conditions
Copyright ©2007 Solitaire ardennais ASBL | webmaster@solitaireardennais.be